NORVEGE

CREEZ VOTRE SOCIETE OFFSHORE EN NORVEGE

Introduction

Peu de pays peuvent battre la Norvège dès que l’on parle de qualité de vie. Le troisième pays exportateur de pétrole du monde après l’Arabie Saoudite et la Russie et la Norvège est une démocratie riche et stable avec une capacité enviable d’associer le capitalisme du libre marché et le bien-être social. Le climat d’affaires y est étonnamment bienveillant, avec un impôt sur les sociétés au taux unique de 28%. La crise n’a quasiment pas touché ce pays dont le taux de chômage n’était que de 3,1% en 2009 selon l’OCDE. La création de société en Norvège est facile, à condition de respecter les formalités. Nous pouvons vous montrer le chemin – consultez notre service de constitution de sociétés pour les détails.

Quels sont les principaux types de société en Norvège ?

Les trois formes de structure d’entreprise les plus populaires en Norvège sont les suivantes :

société à responsabilité limitée (AS)
société anonyme (ASA)
succursale d’une société étrangère

Quelles sont les principales caractéristiques d’une société à responsabilité limitée ?

La forme la plus populaire pour les petites et moyennes entreprises nécessite un capital social minimum 100 000 NOK (12 836 €) qui soit entièrement libéré et possédant au moins un actionnaire avec conseil d’administration requis. 50% des membres du conseil d’administration doivent être résidents en Norvège.

Quelles sont les principales caractéristiques d’une société anonyme ?

Forme standard pour les grandes sociétés. Le capital social minimum est de 1 million NOK (128 360 €), entièrement libérés avec au moins un actionnaire et un conseil d’administration est requis 50% des membres du conseil d’administration doivent être résidents en Norvège.

Est-ce qu’il est facile d’établir une succursale en Norvège ?

Une société étrangère peut établir une succursale en Norvège à condition que la société étrangère soit enregistrée dans son pays d’origine. Les sociétés domiciliées en dehors de l’UE doivent obtenir la permission du Ministre de l’Industrie. La succursale doit être inscrite dans le registre des sociétés.

Dans quelle mesure peut-on dire que la Norvège serait un pays à fiscalité élevée ?

En Norvège, les taux d’impôts pour les particuliers sont élevés – le taux de l’impôt sur le revenu personnel est de plus de 53% – mais les sociétés sont traitées avec plus d’indulgence. Il existe un taux unique de 28% sur tous les revenus de capitaux et en plus, la Norvège accorde une remise complète aux dividendes. Cela veut dire qu’elle a le taux d’imposition combiné sur les dividendes le plus bas de l’OCDE.

Y a-t-il des restrictions quant aux investissements étrangers en Norvège ?

Généralement, le gouvernement norvégien met les investisseurs étrangers sur un pied d’égalité avec les investisseurs domestiques, mais il existe des exceptions en lesquelles les autorités pensent que les intérêts stratégiques du pays seraient menacés. Par exemple, les étrangers ne peuvent détenir plus de 40% d’une flotte de pêche norvégienne. La détention étrangère d’une compagnie de transports aériens norvégienne est limitée à 30%, mais le secteur primordial du pétrole n’impose maintenant presque plus de restrictions aux investisseurs internationaux.

Est-ce qu’il est facile de recruter du personnel en Norvège ?

La Norvège a un taux de chômage faible et des coûts de main d’œuvre élevés, une combinaison qui peut rendre le recrutement plus difficile que dans beaucoup d’autres pays. Il y a une pénurie de travailleurs dans certains secteurs tels que la construction, mais il existe des agences de recrutement à travers tout le pays et nous serons heureux de vous aiguiller vers notre réseau de spécialistes en recrutement locaux. Il est à noter qu’il existe des restrictions sur l’entrée des travailleurs étrangers. Obtenir des permis de travail, particulièrement pour des ouvriers semi-qualifiés, peut être problématique. N’hésitez donc pas à nous contacter pour plus d’information tout comme pour bénéficier de notre assistance.

A quoi ressemble l’environnement réglementaire ?

La Norvège a assoupli son régime réglementaire de façon significative ces dernières années. Les contrôles des changes ont été pour la plupart abolis au début des années 1990. Les bénéfices et dividendes peuvent être rapatriés librement sous réserve des obligations de déclaration liée à la banque centrale. Toutes les sociétés doivent déposer des comptes auprès du registre des sociétés et un contrôle légal des comptes doit être effectué chaque année.

Est-il possible de bénéficier d’incitations financières ?

La Norvège ne propose pas d’incitations fiscales générales, ni pour les investisseurs domestiques ni pour les étrangers, mais il existe des exceptions pour des régions et des secteurs industriels spécifiques :

Les sociétés qui investissent dans l’extrême nord de la Norvège paient des taxes plus faibles sur les salaires.
Les taux d’imposition sont minimaux sur l’île arctique de Spitzbergen
Un fonds d’état fournit des subventions pour des investissements dans les zones de faible emploi.
Des abattements fiscaux sont accordés pour les coûts de recherche dans des secteurs clés tels que le pétrole.

Et les services bancaires ?

Le secteur financier de la Norvège est très avancé et bien en phase avec les besoins des investisseurs internationaux, mais ouvrir un compte bancaire peut être un défi bureaucratique. Veuillez nous contacter pour voir comment nous pouvons le faire pour vous.